tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Visite | Z5 : un projet signé Gulizzi, architecte, et Zidane, maître d'ouvrage (08-06-2011)

Zone des Milles, Aix-en-Provence. Derrière les cyprès, des boîtes, conteneurs d'activités périurbaines, scandent le paysage. Une sortie de ville comme les autres. Pourtant, à mesure que le bâti se dilue, émerge une sombre présence. «Comment faire opérer la magie Zidane ?». «Par l’architecture» répond Christophe Gulizzi auteur du Z5 N°00, qui sera inauguré le 23 juin 2011.

Bâtiments Publics | Sport | Aix-en-Provence | Christophe Gulizzi

A son approche, le monolithe noir affiche, découpé dans le béton teinté dans la masse, la lettre Z suivie du chiffre 5. Z5 est un équipement sportif conçu par Christophe Gulizzi dont le maître d’ouvrage est Zinedine Zidane, le célèbre footballeur champion du monde en 1998. Le parti est sobre, sombre... à l'image de son commanditaire, dit-on.

Un projet longuement mûri puisque le concept est né en 2006. Ce n’est qu’en octobre 2009 pourtant que l’architecte et le maître d’ouvrage se sont rencontrés, après l’échec d’un concours classé sans suite avec deux autres agences marseillaises.

«Z5 n'est pas dessiné pour des joueurs avec des tatouages et des boucles d'oreilles. Nous avions en tête de matérialiser l'aura d'une icône et l'envie de donner de l'émotion aux enfants», assure l'architecte. De la grille à l'entrée, une courte séquence, «un préalable émotionnel» quasi intimidant, conduit le visiteur vers l'édifice.

«Nous avions une responsabilité d'ancrage territorial», souligne le maître d’oeuvre. Erigé à la limite de la zone constructible d'Aix, l'édifice fait office de signal jusqu'à ce que la ligne soit, un jour, déplacée ; mais d'ici là, Z5 affirme sa présence. Le volume parachève la voie d’accès. «Centre de gravité, il occupe la parcelle comme un numéro 10 occupe le terrain».

«Il y a dix mois, nous étions sur un champs d'asperges», commente Christophe Gulizzi. A main gauche, la prison. Au loin, le cimetière américain. Derrière les cyprès.

La masse noire, efficace, caractérise l'ensemble du complexe sportif composé notamment de sept terrains de foot (de 20mX30m) dont trois sont couverts. Ses proportions sont filles du règlement d'urbanisme. Le gabarit est imposé : 10 mètres de haut, ni plus ni moins.

Restait à l'architecte l'articulation des espaces et leur traitement avec, en amont, la possibilité d'interagir sur le programme.

02(@LisaRicciotti)_S.JPGA l'origine du projet, l'ambition est à la fois commerciale, sociale et sportive. Une cible : les jeunes des quartiers nord de Marseille. L'impossibilité de réaliser le complexe dans la cité phocéenne a contraint le projet à l’exil. La municipalité d'Aix-en-Provence s'est montrée accueillante et permit la réalisation de l'ensemble sportif en l'espace de quatorze mois, instruction du permis de construire comprise.

Reste qu’un espace est prévu pour recevoir des entreprises, des meetings et des séminaires, ce qui, si l’on en juge par la qualité et le nombre des partenaires de Zinedine Zidane sur ce projet, devrait être bientôt le cas.

La rapidité d'exécution a incité l'architecte à faire preuve de souplesse. Il fallait notamment «faire du sur mesure» pour le locataire du premier étage.

Organisé autour d’un patio «méditerranéen» et divisé en quatre niveaux, le Z5 dispose en sous-sol de vestiaires et au rez-de-chaussée d’un hall d'accueil, d’une boutique, d’un restaurant et d’une salle polyvalente. Au premier étage, des salles dédiées au sport et à la remise en forme comprennent deux piscines et un hammam. Enfin, au second, un open-space pour le siège de Z5 dont le dessein est désormais de rééditer ailleurs en France l'acte accompli ici, sous une forme, sans doute, plus modeste.

03(@ChristopheGulizzi)_S.JPGBaptisé 00, le complexe se veut exemplaire et manifeste. Sept millions d’euros ont été mis sur la table. D’autres Z5 suivront donc. Christophe Gulizzi s'inquiète aujourd’hui de la question de la franchise : «je ne duplique pas mon architecture», explique-t-il. A chaque site, sa spécificité.

De fait, quelques obsessions de l'architecte transparaissent ici. De son aveu, les thèmes de l'exigence, du plaisir, de la générosité, de la radicalité et de la civilité sont des motifs récurrents. Refusant toute «gesticulation» et tout «impérialisme acidulé à l'anglo-saxonne», les lignes sont en conséquence «loin des champs néo-modernes et de la pauvreté comme ambition politique».

Z5 se réclame comme la tentative de mettre au point «un dispositif intellectuel sur l'émotion». Pour ce faire, des jeux, sinon des passages, de l'ombre à la lumière sont créés, notamment des vestiaires aux terrains. L'ascension est éblouissante.

Par delà l’esthétique, Christophe Gulizzi souligne les performances techniques de l’ouvrage. Positionner des piscines en étage n’était pas un caprice mais une nécessité. La distinction des flux, la volonté de ne pas mêler les usagers du centre de remise en forme avec ceux du restaurant ou du club de foot à cinq amène l’architecte «à scinder les activités pour trouver un fonctionnement naturel».

04(@OlivierAnselm)_B.jpg «Les sportifs, comme les architectes, sont narcissiques», s'amuse Christophe Gulizzi. Et les égos ? La coopération avec la maîtrise d'ouvrage a été fructueuse. S'il n'a pas «déshabillé» le projet, 'Zizou' en a cependant validé les choix. Les réunions étaient hebdomadaires.

Il suffit d'arpenter les escaliers, initialement conçus en rouge du sol et plafond, pour en avoir l’illustration. Le rouge est resté sauf que les plafonds ont été, in fine, peints en blanc. Choix tactique et esthétique de Zinedine Zidane.

Il s’agissait pour Christophe Gulizzi, dont le gymnase Louis Blériot de Marignane (Bouches du Rhône) fut mentionné au prix de la première oeuvre en 2004, d’un premier projet en maîtrise d’ouvrage privée. Derrière les cyprès, une expérience concluante.

Jean-Philippe Hugron

Fiche technique

Nom de l’opération : Z5
Complexe sportif Zinedine Zidane
Route de l’Enfant | Les Milles | 13290 Aix-en-Provence

Maître d’ouvrage : ZSC (Zidane Sport Concept) - Zinedine Zidane

Montant des travaux : 7.000.000€ HT

Durée des études : 2006-2009
Durée des travaux : dix mois

Développement durable
Dans le cadre du programme '100 bâtiments exemplaires à basse consommation énergétique', initié par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) PACA, le projet Z5 répond aux normes environnementales du programme 'Agir' :
* label BBC (Bâtiment Basse Consommation) ;
* certification BDM (Bâtiment Durable Méditerranéen).

Réagir à l'article


tos2016

elzinc novembre

Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]


elzinc novembre

Portrait |Les mégalo-structures de Jon Jerde, un hommage

Il n'est pas dans l'habitude du Courrier de l'Architecte de tenir un carnet et de publier les nécrologies convenues en ces tristes occasions. L'exception fait toutefois la règle. Jon Jerde est décédé le 9...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Rifat Chadirji, architecte en noir et blanc

Bagdad, aussi inconnue que méconnue. Des années de conflits armés ont détourné architectes, historiens et photographes d'une capitale moderne dont Rifat Chadirji en fut l'un des plus éminents acteurs....[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Carl Fredrik Svenstedt, Swedish connection

Parisien, Suédois, formé aux Etats-Unis, ayant grandi au Canada, Carl Fredrik Svenstedt est un étrange hybride culturel. Architecte, il joue, derrière une apparence sage, des contradictions. Un goût pour la...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Emmanuelle Colboc, comme une feuille délicate sous un rocher

Apposer quelques mots sur l’acte de bâtir. L’ambition est née d’un constat simple ; «Nous parlons d’architecture de façon trop compliquée, ce qui, de fait, l’éloigne du...[Lire la suite]