Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Présentation | Luukku House : une maison en bois pour une expérience béton (19-05-2011)

42m², 60m² de panneaux photovoltaïques, structure, revêtement et surfaces intérieures en bois, bilan énergétique positif : la Luukku House, conçue par les étudiants en architecture d’Aalto University (Finlande), fut lauréate du concours Solar Decathlon Europe en 2010. Une belle récompense pour une expérience multidisciplinaire et, surtout, concrète.

Vie étudiante | Logement individuel | Europe

Créée en janvier 2010 par la fusion de trois universités finlandaises - la Helsinki School of Economics, la University of Art and Design Helsinki et la Helsinki University of Technology -, Aalto University comprend notamment la Aalto University School of Engineering, laquelle abrite le département architecture de l’Université.

Situé sur le campus conçu par Alvar Aalto à Otaniemi (Espoo), le département fait prévaloir une approche «pragmatique» de l’enseignement. Parmi les cours dispensés, le 'wood program', accessible aux étudiants détenteurs d’une licence, vise à conférer un savoir et un savoir-faire en matière de construction en bois.

En juin 2010, la 'Luukku House' (luuku signifiant 'ouverture', plus familièrement 'résidence' en finnois) remporte le premier prix de la première édition du concours universitaire sur l’habitat à l’énergie solaire Solar Decathlon Europe*. Si la récompense projette sous les feux de la rampe la réalisation des étudiants du 'wood program' d’Aalto University, elle représente avant tout une belle illustration de l’enseignement dispensé dans ce cadre.

«Chaque année, les cours théoriques sont suivis par la construction d’un prototype, du pavillon à la structure d’un petit bâtiment, le thème étant différent à chaque fois», souligne Kimmo Lylykangas, architecte et enseignant encadrant du 'wood program'. Selon ce dernier, le concours Solar Decathlon Europe fut l’occasion de préciser le thème de la session 2009-2010. En l’occurrence, une maison à énergie zéro avec des matériaux de construction réduisant au maximum l’empreinte carbone.

«Nous encadrons les étudiants mais ce sont eux qui conçoivent et construisent le bâtiment. Sur 20 projets, nous avons retenu celui de l’étudiante Ulla Prami qui fut ensuite développé et mis en oeuvre par l’ensemble des étudiants». Plus de 100 personnes furent mobilisées. Outre les étudiants du département architecture, ceux des sections ingénierie et design furent également mis à contribution. Selon Kimmo Lylykangas, «cette collaboration multidisciplinaire est l’un des aspects les plus enrichissants du programme».

Ayant participé à l’expérience, l’étudiante française Véronique Leloup met effectivement l’accent sur l’importance de la «communication» entre étudiants. «Une fois que le projet destiné à la réalisation fut sélectionné, les étudiants furent répartis en quatre groupes, chacun devant conduire une tâche précise. Mon groupe était chargé de concevoir et mettre en oeuvre la structure, un deuxième groupe était chargé de l’aménagement intérieur, un troisième du revêtement et un quatrième de la gestion de la communication au regard du concours».

02(@AaltoUniversityWoodProgram)_B.jpgConçus sur Autocad, les dessins des étudiants étaient, selon Véronique, diffusés à l’ensemble du groupe via un logiciel de partage de données. «Travailler de concert sur les mêmes dessins était efficace mais il était toujours nécessaire de discuter auparavant de toute modification apportée par chacun des groupes pour en évaluer correctement l’impact», précise-t-elle.

Titulaire d’une licence de l’Ecole d’Architecture de Paris-Belleville, ayant intégré Aalto Université dans le cadre d’un programme d’échange pour finalement poursuivre son diplôme au sein de l’Université finlandaise, Véronique Leloup met surtout l’accent sur l’aspect «pratique» de l’expérience.

«C’est la première fois où j’ai réellement réalisé un travail d’architecte», dit-elle. L’étudiante a tout autant apprécié les collaborations avec les entreprises et les ingénieurs que le «le fait d’aller très loin dans le détail» ou celui de travailler sur «des produits novateurs dans un pays doté d’une véritable tradition en matière de bois».

Structure, isolation, revêtement, surfaces intérieures «la Luukku House est à 70% en bois, soit presque entièrement recyclable», précise Kimmo Lylykangas. «Pas de composant en plastique», l’étanchéité à l’air est gérée par des panneaux LVL (Laminated Veneer Lumber, lamibois en français) agissant comme des régulateurs thermiques.

Parmi les particularités de la Luukku House, l’enseignant met l’accent sur «une maison à énergie positive en Espagne comme en Finlande». Si l’isolation mise en oeuvre vise autant à «résister au climat nordique qu’à tempérer le climat du sud, la surprise fut de constater que les 60m² de panneaux photovoltaïques génèrent davantage d’énergie en Finlande, où les jours sont plus longs en juin, qu’en Espagne».

03(@MontserratZamoranoGanan)_B.jpg«Revenue de son voyage espagnol, la maison va bientôt voyager à 200km au nord d’Helsinki pour y être exposée puis nous allons la vendre ; elle servira de maison de vacances», poursuit Kimmo Lylykangas.

La Luukku house ne trônera donc plus au sein du campus d’Aalto University. L’expérience s’arrête peut-être là pour les étudiants mais pas pour le projet. «Nous allons dans un premier temps continuer à évaluer les performances du bâtiment pour ensuite procéder à sa commercialisation». Autrement dit, «en collaboration avec des entreprises finlandaise, nous allons concevoir un 'house kit' destiné au marché finlandais».

Emmanuelle Borne

* Lancé pour la première fois aux Etats-Unis en 2002, le Solar Decathlon est une compétition universitaire ouverte aux étudiants du monde entier, lesquels doivent concevoir et construire une maison autonome en énergie. En 2010, le gouvernement espagnol a signé un accord de coopération avec celui des Etats-Unis et une édition européenne du Solar Decathlon a eu lieu à Madrid.

Réactions

anais | 02-04-2012 à 17:01:00

Bonjour,

Je tenais à signaler une petite erreur dans votre article...
La maison finlandais n'a pas remporté le premier prix du concours mais la 5ème place après les Américains de Virginia Tech (vainqueurs), Les équipes Allemandes de Roseinheim (2nd) et Stutgartt (3ème) et l'équipe Francais de Grenoble (4ème).
Malgré cela la maison était superbe! Bravo tout de même.
Bonne journée

Réagir à l'article


Chronique |La Cathédrale de Brasilia, une nouvelle architecture sacrée

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris-Val de Seine. Son projet Magenta l'emmène en de multiples pays afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et contemporaines. Après...[Lire la suite]


Actualité |ENSA de Strasbourg : à master franco-allemand, double diplôme

Nouveauté de la rentrée 2011 à l’ENSA Strasbourg, le master 'Cultures architecturales et projet urbain dans les Eurorégions' est issu d’un partenariat avec la Faculté d’architecture du KIT de...[Lire la suite]

Interview |Ingénieur puis architecte : «Si c'était à refaire, je le referais»

Faisant partie de la première promotion d’élèves de l’INSA engagés dans le double cursus 'ingénieur puis architecte', Renaud Delaby a intégré la filière architecture de...[Lire la suite]

Actualité |ENSA de Strasbourg : à master franco-allemand, double diplôme

Nouveauté de la rentrée 2011 à l’ENSA Strasbourg, le master 'Cultures architecturales et projet urbain dans les Eurorégions' est issu d’un partenariat avec la Faculté d’architecture du KIT de...[Lire la suite]

Entretien |E. Nourrigat : «il faut articuler échelles urbaine et architecturale»

Enseignante-titulaire à l’ENSA Montpellier dans le cadre du domaine d’études 'Métropoles du sud', l’architecte Elodie Nourrigat souligne l’importance pour les futurs architectes d’appréhender...[Lire la suite]