tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Interview | Devenir architecte à Lausanne ? (14-04-2011)

Etudier l’architecture en Suisse ? Plusieurs possibilités : l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich, l’Accademia di architettura de l’Université de la Suisse italienne (USI) à Mendrisio ou encore l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Cette dernière, sélective, est réputée. Entretien avec Laure Palluel Kochnitzky, directrice adjointe de l’école de Lausanne.

Vie étudiante | EPFL | Lausanne

Le Courrier de l’Architecte : Une formation d’architecte à l’Ecole Polytechnique de Lausanne ?

Laure Palluel Kochnitzky : Notre formation, accréditée au niveau européen, se déroule en cinq ans auxquels il faut ajouter les douze mois du stage intercalé entre le Bachelor (trois ans) et le Master (deux ans).

La section Architecture fait partie intégrante de la Faculté de l’Environnement Naturel, Architectural et Construit (ENAC), elle-même rattachée à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Au sein de l’ENAC sont enseignés architecture, génie civil et sciences et ingénierie de l’environnement. Chaque section dispense sa propre formation mais certains enseignements sont communs et les recherches demeurent partagées.

Pour note, l’EPFL compte environ 8.000 étudiants dont 1.800 sont à l’ENAC. Parmi eux, la moitié suit une formation d’architecte.

Votre enseignement est-il technique ?

Notre enseignement est généraliste et nous souhaitons qu’in fine chacun soit apte à travailler tant au niveau de l’objet dans sa matérialité qu’au niveau de projets complexes à l’échelle urbaine et territoriale.

L’enseignement aborde le projet dès la première semaine de cours. Cette discipline représente 1/3 des crédits. Simultanément, sont dispensés des cours de théorie et d’histoire de l’architecture, de construction technologique, d’art et d’expression architecturale, d’urbanisme et de sciences sociales. Certains de ces cours sont communs aux architectes et aux ingénieurs.

Parmi les moments importants de la formation, le projet de master, travail de fin d’études, se déroule sur un an : un semestre pour l’énoncé théorique, un semestre pour le projet proprement dit. L’étudiant conçoit un projet en choisissant son thème et en composant l’équipe qui le suit. Ces choix sont fondamentaux et nous permettent de juger de son autonomie.

02(@DR)_B.jpgUn double cursus est-il possible ? Des équivalences sont-elles envisageables ?

Peu d’étudiants font le double cursus même si la structure de l’EPFL le permet. Nous pouvons admettre en troisième année de Bachelor un étudiant venant du génie civil, selon ses résultats et sa motivation. La réciprocité est beaucoup plus difficile.

Un étudiant français peut-il s’inscrire en Architecture à l’EPFL ?

Nous comptons nombre d’étudiants français. Le moment privilégié pour l’inscription à l’ENAC est le début du Bachelor. Pour ce faire et être directement admis, il faut être titulaire d’un bac S et présenter une moyenne de 14/20 en français, langue vivante, mathématiques et physique/chimie. Si ces conditions ne sont pas remplies, une classe préparatoire en mathématiques permet, après un an et sous condition de réussite, d’avoir accès à n’importe quelle filière de l’EPFL.

Est-il possible de s’inscrire en cours de Bachelor ? Existe-t-il un système d’équivalence franco-suisse ?

Pour entrer en cours de Bachelor, la procédure est plus sélective. Un dossier d’évaluation est requis, car il n’est pas dit qu’un étudiant ayant validé sa deuxième année en France soit admis en troisième année ici. Une commission se réunit et valide ou non la demande d’inscription.

Il existe une autre possibilité : l’échange Erasmus. Nous disposons de conventions avec des écoles étrangères et assurons des échanges réguliers avec elles. Il arrive d’ailleurs qu’après une année passée chez-nous, des étudiants veuillent rester mais la procédure de sélection demeure identique.

03(@DR)_S.jpgQu’en est-il au niveau Master ?

Intégrer l’école au niveau du Master est tout à fait possible. Outre le bac et ses relevés de notes bachelor, l’étudiant devra présenter trois lettres de références, une lettre de motivation et un portfolio. Pour note, l’accès au Master est conditionné pour tous les étudiants par la réalisation d’un stage de douze mois. Il convient donc de déposer une demande d’inscription et ensuite, au regard de son admissibilité, de faire les démarches nécessaires pour entreprendre son stage.

En quoi consistent ces douze mois de stage ?

Ces douze mois de stage sont obligatoires. Parmi eux, six mois consécutifs au moins dans un même bureau sont impératifs. Les six autres mois peuvent consister d’expériences différentes, dans une entreprise de construction par exemple. Précision utile, ce stage peut être effectué dans le monde entier.

Comment trouver son stage ?

Nous mettons à disposition des fiches signalétiques remplies par chaque stagiaire. Toutefois, c’est principalement le bouche à oreille qui fonctionne. Nous ne constatons, à ce niveau, aucun problème.

De quelle façon évaluez-vous vos étudiants ?

04(@DR)_S.jpgTout au long du cursus, des examens sanctionnent le parcours de l’étudiant. La première année est dite propédeutique avec des partiels fin janvier et fin juin. Projets et dessin sont de l’ordre du contrôle continu et font l’objet d’une présentation officielle en fin d’année.

L’examen est sélectif et nous signalons entre 40 et 50% de réussite. Parmi les recalés, selon les années, jusqu’à 80% redoublent. Le système permet de valider une partie de la première année lors du premier passage. L’année propédeutique reste sélective, nous ne souhaitons pas maintenir des étudiants sous perfusion alors que visiblement la situation ne convient pas.

Les deuxième et troisième années sont, quant à elles, plus perméables avec la possibilité de passer de l’une à l’autre sans avoir tout validé.

Que recommanderiez–vous aux étudiants souhaitant venir faire leur apprentissage à Lausanne ?

Nous organisons une journée d’informations pour les lycéens au mois de mars. Durant deux semaines, les jeudis sont consacrés à l’information, les vendredis à une journée passée dans une section.

Par ailleurs, j’invite celles et ceux qui voudraient s’inscrire à rechercher un logement suffisamment tôt. Il est même recommandé de s’y prendre dès Pâques car il est, somme toute, plus simple de se désinscrire que l’inverse. A ce sujet, nous venons d’ouvrir un bureau du logement afin de pouvoir fournir une aide sur ces questions.

Financièrement ?

L’inscription s’élève entre 600 et 700 francs suisses par semestre (soit environ 450-550 euros) auxquels s’ajoutent 100 francs suisses (soit environ 75 euros) pour l’examen du dossier d’admission. Pour vivre convenablement à Lausanne, il faut vraisemblablement compter 1.800 francs par mois (soit environ 1.300 euros).

Propos recueillis par Jean-Philippe Hugron

Réactions

bilalbilo | architecte | Algerie | 29-09-2016 à 07:17:00

bonjour, la bonne réputation des universités en suisse , la vie , ...etc , tt ça me rend très ravi si je suis laba, mais comment j'en sais pas,...comment je peux m'inscrir pour etudier dans cette université

farel42 | étudiant en 3ème année en architecture | dakar | 10-05-2016 à 00:22:00

j'aimerai bien m'inscris dans votre école polytechnique de Lausanne pour augmenté mon niveau en architecture car je suis bien séduis par sa qualité d'enseignement.

loic | etudiant architecture | dakar Sn | 19-02-2015 à 04:08:00

Je suis avec beaucoup d’intérêt votre université, en particulier la section architecture, j'aimerai bien m'y inscrire en master, poursuivre mes études et profiter de votre bonne formation. Merci bien

tchinda sikadi arnaud sedrick | étudiant | ouest cameroun | 14-05-2014 à 20:25:00

j'apprécie agréabrement l'école polytechnique de lausanne en ce concerne la qualification de ses enseignements qui ne cessent de me charmés

Réagir à l'article


tos2016

elzinc
elzinc

Interview |Erasmus Mundus, une «expérience ++» pour Héloïse Le Carrer

Héloïse Le Carrer, étudiante à l'ENSA Bretagne, a vu la Chine. Plusieurs fois même. Entre autres, le programme d'échange Erasmus Mundus lui permit de passer une année à l'université de...[Lire la suite]


elzinc

Chronique |Les mosquées ottomanes : lieux de culte, monuments symboles d'Istanbul

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris Val-de-Seine. Son projet Magenta consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d'études d'architectures symboliques, vernaculaires ou...[Lire la suite]

elzinc novembre

Chronique |En Finlande, Eco-Viikki, un quartier durable, une communauté urbaine

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l’ENSA Paris Val-de-Seine. Son projet 2011/2012 consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d’études d’architectures, que ces...[Lire la suite]

elzinc novembre

Chronique |Les mosquées ottomanes : lieux de culte, monuments symboles d'Istanbul

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris Val-de-Seine. Son projet Magenta consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d'études d'architectures symboliques, vernaculaires ou...[Lire la suite]

elzinc

Chronique |La Cathédrale de Brasilia, une nouvelle architecture sacrée

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris-Val de Seine. Son projet Magenta l'emmène en de multiples pays afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et contemporaines. Après...[Lire la suite]