Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Le piéton en ville : vers une ville plus démocratique (13-04-2011)

Après avoir largement plébiscité le tramway comme alternative au déplacement automobile, les politiques publiques en matière de mobilité se penchent sur le déplacement piéton qui exprime une nouvelle philosophie de ville : une ville plus humaine, plus démocratique. Aux prémices de ces pratiques, le cabinet StoA accompagne les collectivités dans l’élaboration de leur plan stratégique du développement de la marche à pied.

France | Thierry Cicionne

Contexte

Depuis les années 90, on ne compte plus les villes qui ont réintroduit le tramway pour notamment faire disparaître le trafic et la pollution automobiles de leurs centres-villes. Le tramway, aujourd’hui entré dans les moeurs, est l’élément central des politiques publiques en matière de mobilité qui favorisent les déplacements alternatifs à l’automobile et invitent les usagers à multiplier les combinaisons de transport en commun (bus, tram) et modes de déplacements dits doux (vélo, marche à pied).

Dans un environnement urbain en perpétuel changement, c’est aujourd’hui la place du piéton en ville qui est au centre de l’évolution de la mobilité urbaine.

La Ville de Strasbourg, qui vient d’annoncer son souhait de passer son centre-ville en zone 30, expose ses objectifs : assurer la sécurité des piétons et des cyclistes, faciliter la cohabitation de tous les usagers et obtenir une ambiance apaisée et plus tranquille.

Les travaux, débutés en 2006, d’élaboration d’un 'Code de la Rue' dont 'le plan piétons', témoignent également de la volonté publique de rendre les Villes plus 'humaines'.

Le Plan Piétons : une planification stratégique nécessaire pour le développement de la marche à pied

Après avoir travaillé sur de nombreux aménagements de tramways - Strasbourg (Prix de l’Art Urbain 2002), Marseille (Prix Ville et Transport 2007), Toulon, Karlsruhe (Prix Architecture remarquable ordre des architectes de Bade Wurtenberg 2008)... - et de nombreux projets urbains, le cabinet d’architecture StoA injecte son expertise et son expérience dans l’analyse et la création d’une méthodologie ad hoc pour accompagner les collectivités dans l’amélioration de la place du piéton en ville.

Thierry Cicionne est architecte aménagiste - l’un des 3 associés du Cabinet StoA - et spécialiste de l’espace public et de la mobilité. En équipe avec le cabinet d’ingénieurs-conseils Roland Ribi et Associés, Thierry Ciccione accompagne la Ville de Strasbourg dans l’élaboration de son 'Plan Piétons' qui organise les actions jusqu’en 2020.

La marche à pied ne dispose à ce jour d’aucune stratégie unifiée et reste appréhendée en rang dispersé sous le prisme de documents aussi divers que les schémas d’accessibilité, les politiques de sécurité routière ou les mesures identifiées au titre du PDU. De fait, la pratique de la marche à pied ne progresse plus réellement, malgré ses nombreux avantages et alors même que des segments de clientèle significatifs restent à conquérir.

Le plan piétons vise à rattraper cette lacune. Il a pour ambition de jeter les bases d’une véritable politique dédiée en faveur du piéton. En identifiant et en surmontant les obstacles à la pratique de la marche à pied, l’enjeu est que la marche à pied retrouve ses lettres de noblesse et séduise demain un plus large public.

Après un travail d’études comparatives du public visé, de la cartographie de la ville, des types de déplacements, des trames urbaines..., StoA accompagne la collectivité pour déterminer ses coeurs de cibles et organiser un plan d’actions détaillées et budgétées.

Résorber les discontinuités des cheminements, faire redécouvrir le plaisir de la marche, augmenter la place accordée au piéton dans l’espace-rue... autant d’actions qui ne s’improvisent pas et doivent être articulées de manière cohérente pour que ces mesures soient bien comprises et engendrent les changements de comportements souhaités.

En équipe avec Roland Ribi et associés, StoA travaille également pour la Ville de Dijon, sur l’évolution de la mobilité et de l’espace public dans le centre-ville, dans la perspective de la mise en service du tramway en 2013. Il s’agit, entre autres, d’homogénéiser les itinéraires, de supprimer les obstacles et à mettre en cohérence les cheminements piétonniers avec les arrêts de tram et de bus.

Réagir à l'article





Portrait |L'architecture en Barani-rama

Pour capter une architecture vécue, mais aussi des paysages habités, Christian Barani part «à la dérive». Sa relation avec l'art de bâtir est toutefois récente. Son frère, Marc Barani,...[Lire la suite]

Portrait |Bartolo Villemard, les pilotes de la métamorphose

L’image, l’objet, la forme, le contexte… autant de tartes à la crème ! Eric Bartolo et Jérôme Villemard en sont pleinement conscients. Toutefois, le duo se refuse de participer au jeu des mots...[Lire la suite]


Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]

Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]

Portrait |La maquette sans Chichi ? Impensable!

Chichi. Antonio Chichi. Prononcez Kiki. Italien. Plus exactement Romain. Né dans le quartier de San Lorenzo, de parents pauvres. Rien ne le prédestinait à la célébrité si ce n'est son talent. Son oeuvre est...[Lire la suite]

Portrait |Qui sont les architectes de Donald Trump ?

Des honoraires impayés ? Des vidéos sulfureuses ? Des interviews réécrites ? Des commandes providentielles ? C'est un peu le programme réservé aux architectes de Donald Trump. Le Courrier...[Lire la suite]