Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Actualité | 'Ingénieur puis architecte', deux diplômes, une école (17-03-2011)

Récemment reconnu par l’Union européenne, le double cursus 'ingénieur puis architecte' de l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Strasbourg permet d’obtenir, en sept ans, le diplôme d’ingénieur et celui d’architecte. Ce parcours est le seul, en France, pouvant être conduit au sein de la même école.

Vie étudiante | Strasbourg

Plutôt matheux ou plutôt artiste ? Technique ou créatif ? Ingénieur ou architecte ? Souvent, la question se pose en ces termes dichotomiques et réducteurs. Pour les esprits pluridisciplinaires, reste la possibilité de passer les deux diplômes tour à tour, généralement en changeant d’établissement et en espérant obtenir les équivalences nécessaires. Pourtant, il existe une école qui offre la possibilité d’obtenir les deux diplômes en sept ans... et dans le sens souhaité.

'Architecte puis ingénieur' ou 'ingénieur puis architecte', l’INSA de Strasbourg a créé le premier parcours il y a dix ans et le deuxième, «en route depuis quatre ans», verra émerger sa première promotion de diplômés à la rentrée 2012.

«Créée en 1874 par les allemands, l'école avait pour double vocation de former des architectes et des constructeurs. Cet esprit pluridisciplinaire a perduré quand l'école est devenue française. En 2003, elle devient l'Insa de Strasbourg, qui est aujourd'hui la seule école en France à former ingénieurs et architectes. Quand la notion de double cursus est apparue il y a environ 15 ans, en créer paraissait donc évident», précise Louis Piccon, architecte et responsable de la formation HMONP au sein de l’établissement.

Pour postuler au cursus 'ingénieur puis architecte', la première des conditions est d’avoir validé son diplôme d’ingénieur à l’INSA de Strasbourg et pas ailleurs car «l’habilitation européenne que nous avons obtenue repose sur notre encadrement des étudiants».

Autre condition : «la capacité à suivre une formation complémentaire à la formation d’ingénieur». Les élèves ingénieurs se portent effectivement candidats à la formation d’architecte au début de leur troisième année d’ingénieur. Si les premières filières pourvoyeuses de candidats sont la filière 'génie civil' et la filière 'génie climatique et énergétique', «nous n’opérons pas de sélectivité particulière à cet égard», précise Louis Piccon. Elèves topographes ou inscrits en génie électrique, tous les étudiants peuvent postuler au double cursus.

«Après avoir témoigné de leur motivation sur dossier et dans le cadre d’un entretien, les élèves reçus au double cursus vont donc suivre, en parallèle de leurs études d’ingénieur, une formation de 450 heures au projet d’architecture, aux arts plastiques et à toutes les matières liées à la culture architecturale durant trois ans».

02(@INSA)_B.jpgA l’issue de la formation complémentaire et une fois obtenu le diplôme d’ingénieur, à bac +5, les étudiants passent un examen d’admission au cycle final d’architecture. «Cet examen est composé d’une esquisse architecturale, d’un exercice d’art plastique et d’un exercice de culture générale pour évaluer leur capacité à être totalement immergés en architecture pendant deux ans». Deux années de master durant lesquelles «rien ne distingue les élèves ingénieurs des élèves architectes».

En effet, «nous constatons qu’ils s’impliquent de plus en plus en architecture avant même d’y accéder», souligne l’enseignant. Outre la formation complémentaire, la démarche de 'co-formation', une «caractéristique de notre école», y est sans doute pour quelque chose.

«Nous valorisons beaucoup le travail en équipe», précise Louis Piccon. Ainsi, le mois précédant le diplôme, «l’ensemble des étudiants en architecture participe à la finalisation des PFE (Projets de Fin d’Etudes)». Une charrette collective à laquelle participent les étudiants de la filière ingénieurs. Les liens noués entre les deux départements permettent donc aux étudiants de préciser assez tôt leurs affinités. «Nous sentons dans certains diplômes d’ingénieur l’amorce d’un dialogue ingénierie-architecture. Le basculement de leur pensée transparait déjà».

Avec ses 200 étudiants inscrits en architecture, l’INSA de Strasbourg est la plus petite école française en la matière. A ce titre, elle gère tant bien que mal l’afflux de demandes pour les doubles cursus. «Parmi les 45 diplômés par an en architecture, quatre à cinq d’entre eux vont suivre un diplôme d’ingénieur. Ce quota est sensiblement le même dans l’autre sens, soit cinq, six ingénieurs par an intégrant la filière architecture».

Les premiers diplômés «ingénieurs puis architectes INSA de Strasbourg» arriveront donc sur le marché en 2012 et, devant d’ailleurs passer par la case formation HMONP s’ils souhaitent exercer à leur compte, rien ne les distinguera alors de leurs pairs. «Architecte Diplômé d’Etat, diplômé de l’Ecole Spéciale d’Architecture ou diplômé en architecture de l’INSA de Strasbourg, c’est la même chose», assure Louis Piccon. Gageons tout de même que ces derniers auront, à expérience égale, sans doute plus de facilité à dialoguer avec les bureaux d’études que leurs confrères.

Emmanuelle Borne

Réagir à l'article


Compte-rendu |Devenir architecte-citoyen grâce au réemploi des matériaux de construction

Ouvrant un cycle de conférences dédié au réemploi de matériaux de construction, dont la première partie était organisée par l’association Bellastock le 29 février dernier à...[Lire la suite]


Chronique |Réhabilitation d'habitats troglodytiques en hôtels de prestige

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris Val-de-Seine. Son projet Magenta consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et...[Lire la suite]

Actualité |Guillaume Christmann : «la meilleure formation est le chantier»

Architectes DPLG depuis juin 2008, membres du collectif d’architectes 3rs, Guillaume Christmann et Xavier Nachbrand sont par ailleurs fondateurs de l’atelier d’architecture Christmann Nachbrand Belhaddad, créé en 2009....[Lire la suite]

Chronique |En Finlande, Eco-Viikki, un quartier durable, une communauté urbaine

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l’ENSA Paris Val-de-Seine. Son projet 2011/2012 consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d’études d’architectures, que ces...[Lire la suite]

Conférence |La fabrication du sens, l'Homo Faber selon Mario Botta

«L’architecture est le reflet de l’histoire, c’est un miroir impitoyable, une image du pouvoir, de l’économie et de l’éthique», affirmait Mario Botta le 8 février 2013 au Collège...[Lire la suite]