tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil International

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Maroc | L'Oasis de Noria à Marrakech : nouveau projet d'envergure du groupe Pierre & Vacances (23-02-2011)

A 10 minutes de la Médina de Marrakech et de l’aéroport, l’Oasis de Noria est le nouveau projet d’envergure lancé par le Groupe Pierre & Vacances Center Parcs en partenariat avec la CGI, filiale de la Caisse de Dépôt et de Gestion marocaine. Créée par des architectes de renom, dont Pierre Diener et Thierry Huau, l’Oasis de Noria déploie un véritable univers de beauté et de détente d’inspiration berbère...

Marrakech

Intégré au Domaine de Noria, vaste complexe touristique et immobilier de 250 hectares comprenant de nombreux équipements (clinique, commerces, golf 18 trous, etc.), ce nouveau resort, dont l'ouverture est prévue en 2013, se déploie au sein d’un espace merveilleusement paysager de 50 hectares, face à l’Atlas.

L’Oasis de Noria noue un dialogue intime avec une histoire, une culture. C'est un lieu à nul autre pareil, créé par Pierre Diener, architecte et urbaniste, en collaboration avec l’architecte paysagiste Thierry Huau. Leur source d’inspiration : la beauté simple et poétique des premières constructions berbères qui s’harmonisent avec le paysage et épousent la terre grâce aux teintes ocre de la pierre.

On se déplace à pied dans l’Oasis de Noria, les parkings se font discrets. On emprunte des ruelles ombragées, protégées par des pergolas, d’où l’on devine des jardins clos. Au loin, l’eau jaillissante d’une fontaine diffuse un son cristallin. Puis on accède à la place centrale, lieu de toutes les animations. Le tableau s’illumine du spectacle grandiose de l’Atlas et de ses neiges éternelles. Au premier plan, un immense espace aqualudique, équipement phare de l’Oasis, autour duquel s’articulent les Résidences Touristiques proposées à la location sous les marques Pierre & Vacances et Pierre & Vacances Premium et deux ensembles résidentiels, Les Domaniales et Les Senioriales®. Un paradis ouvert 365 jours par an grâce à une eau chauffée à 27°C.

Paroles d'architectes...

«Pour Les Senioriales®, je me suis attaché à reconstituer une vraie vie de village avec son dédale de rues et de ruelles ombragées qui conduisent au Club House et sa piscine nichés dans un vaste jardin intérieur. Ailleurs, de la fraîcheur d’une ruelle fleurie on pénètre dans la lumière d’une belle place où l’on se retrouve entre résidents pour contempler le panorama grandiose du Grand Atlas et ses neiges éternelles. Partout, c’est le contraste entre l’ombre rafraîchissante et la clarté de la lumière du Sud, le dialogue entre la terre, la pierre et le végétal qui ponctue les pas du promeneur. Surgie de la terre dont elle emprunte la couleur, la maison vit en intimité avec son jardin clos, havre de paix et de fraîcheur, célébrant le bel art de vivre à la marocaine. Son architecture, inspirée de la beauté simple et poétique des architectures ancestrales des Berbères, est soulignée par ses décors de pierre, de bois et ses angles enduits à la chaux».
Pierre Diener, architecte

«Pour l’Oasis de Noria, j’ai cherché à valoriser la richesse des grands paysages du Sud marocain, tout en mettant en scène la tradition des jardins arabo-andalous. Pour l’espace aquatique, j’ai choisi de m’inspirer du milieu écologique de l’oasis. La palmeraie est dominante. Elle ombrage les plus petits arbres fruitiers (abricotiers, grenadiers, citronniers, etc.) qui protègent les cultures plus basses (tomates, piments, blé, orge...). Le réseau d’eau aérien des seguias irriguant les parcelles cultivées sert de fil directeur entre les animations. Ainsi, au milieu de cet univers aquatique, on voyage au coeur de ces atmosphères d’Orient et l’on suit, dans sa déambulation, la course de l’eau».
Thierry Huau, architecte-paysagiste.

Réactions

merlin | acquéreur | France | 15-12-2014 à 17:27:00

C'est devenu une escroquerie, aucun contrat jamais signé chèque encaissé en 2012, rien dans les accès au parc gratuit donc ils ne le seront plus, rien dans les parties communes: piscine, charges démesurées voir explosives, un vrai boulet pour les acquéreurs... Vérité dissimulée par des vendeurs sans scrupule, en cas de revente impossible de rapatrier ses fonds euros...

pour moi | retraite | bretagne | 06-07-2014 à 15:57:00

super je sui intresser pour les sensoriales a Marrakech

Réagir à l'article


tos2016

elzinc novembre

Portrait |Les mégalo-structures de Jon Jerde, un hommage

Il n'est pas dans l'habitude du Courrier de l'Architecte de tenir un carnet et de publier les nécrologies convenues en ces tristes occasions. L'exception fait toutefois la règle. Jon Jerde est décédé le 9...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Marina Tabassum, une architecte à Dacca

Lauréate du Prix Aga Khan 2016 pour la mosquée Bait-ur-Rouf située à Dacca, Marina Tabassum dessine les contours d'une pratique originale de l'architecture au Bangladesh, loin des majors de la construction et autres grands...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |DATA, de Christian Hauvette à l'OMA

Hommes des années 80. «Provinciaux», dixit Léonard Lassagne. Lui est Stéphanois, le second - Colin Reynier -, Carpentrassien. A l'orée de la trentaine, le duo a créé en 2010 son agence, DATA (pour...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Pour ne plus avoir d'a priori, schneider+schumacher

L'architecture allemande est particulièrement méconnue depuis «l'autre côté du Rhin». Elle se résume bien souvent à l'austère image d'une rigueur ascétique, à un art...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Marina Tabassum, une architecte à Dacca

Lauréate du Prix Aga Khan 2016 pour la mosquée Bait-ur-Rouf située à Dacca, Marina Tabassum dessine les contours d'une pratique originale de l'architecture au Bangladesh, loin des majors de la construction et autres grands...[Lire la suite]