Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Entretien | Pour BVA, 'il ne s'agit pas seulement de résoudre des problèmes' (24-10-2010)

Jérôme Berranger et Stéphanie Vincent (seule cette dernière est NAJA) sont depuis 2007 enseignants à l’Ecole d’architecture de Nantes. Si l'agence BVA existe depuis 2003, elle n'a construit à ce jour que des maisons individuelles, hormis un Foyer pour jeunes travailleurs (Nantes, 2009). Les NAJA devraient permettre d'aller au-delà et d'approfondir leur démarche.

AJAP | France | BVA

Les grandes dates de l'agence (bref une présentation de l'agence) ?

Stéphanie Vincent : Jérôme Berranger et Stéphanie Vincent sont diplômés de l’Ecole d’Architecture de Bretagne à Rennes en 2000.

Durant l’année 1998 / 1999, ils partent en Pologne à Varsovie où ils suivent des cours de cinquième année à l’Ecole Polytechnique d’Architecture.

En 1999, ils travaillent pour l’UNESCO et partent au Maroc à Essaouira dans le cadre de l’agenda 21 - aide au développement durable - où ils établissent l’étude urbaine de la nouvelle ville.

Jérôme Berranger, né à Nantes en 1973, obtient son diplôme en 2000, sur le thème de la problématique de développement des villes périphériques - directeur d’études : David Cras - architecte DPLG

Stéphanie Vincent, née à Auray en 1974, obtient son diplôme en 2000, sur le thème de l’extension de la ville, plus précisément sur l’accroissement d’une ville-dortoir en entrée de ville de Varsovie - directeur d’études : Jacques Ferrier - architecte DPLG.

De 2000 à 2003, ils travaillent en collaboration avec des agences d’architecture nantaises et rennaises et participent aux projets de maisons individuelles, logements, bâtiments publics et diagnostics urbains.

En 2003, ils fondent l’agence Berranger & Vincent*architectes.

En 2004, l’agence est lauréate du prix de la Première Oeuvre, prix de la revue du Moniteur.

En 2010, l’agence est lauréate des Nouveaux Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes, prix décerné par le Ministère de la Culture.

et...

  • >

    obtient une mention au prix international de la première oeuvre 2005, prix de la revue allemande Bauwelt ;

  • >

    obtient une mention au European Architecture Award 2004, prix décerné par les éditions Luigi Cosenza en Italie ;

  • >

    obtient une mention pour le prix départemental 2004 du CAUE de Loire-Atlantique ;

  • >

    est sélectionnée par la revue Wallpaper pour le guide annuel des 25 architectes de l’année, tous pays confondus.

En 2005, Jérôme Berranger est architecte-conseiller pour le CAUE de Loire-Atlantique.

Depuis mars 2007, Jérôme Berranger est enseignant à l’Ecole d’architecture de Nantes / Atelier de 4ème et 5ème année / 'Projet Fragments Métropolitains' / Chérif Hanna

Depuis septembre 2007, Stéphanie Vincent est enseignante à l’Ecole d’architecture de Nantes / Atelier de 1ère année / Michel Velly

Depuis septembre 2008, Stéphanie Vincent est enseignante professeur associée en BTS AEA - Aménagement de l’Environnement Architectural - à La Roche sur Yon.

Qu'est-ce qui vous a convaincu de participer aux NAJA (ou dit autrement 'Pourquoi les NAJA') ?

L'envie d'aller plus loin dans notre démarche, de nous permettre d'aller au-delà de ce que l'on fait déjà... Elargir notre possibilité de...

Quelle stratégie pour constituer le dossier : la forme (en clair la méthode) ?

Un dossier très clair et simple au vu du nombre de participants !!


Quelle stratégie pour constituer le dossier : le fond (ou encore comment s'est élaboré le choix des projets / réalisations à mettre en exergue) ?

Nous avons simplement sélectionné les projets les plus révélateurs de notre démarche, de notre savoir de faire, de nos préoccupations...

Quelle philosophie pour l'agence, aujourd'hui et demain (en d'autres mots les rêves, les voeux, les espoirs, les désirs de jeunes archis désormais NAJA) ?

Quels que soient les projets, ils sont vécus comme une nouvelle histoire. Abordés sans a priori formel, ils se nourrissent d'analyses sensibles et tentent de répondre à une préoccupation constante : créer un rapport évident, étroit au vivant. Plus d'espace, plus de lumière, plus de relation au paysage, plus de relation aux autres...

Nous cherchons à affirmer une architecture du positif au travers d'un retour à l'essentiel. Notre architecture est de ce point de vue affirmée et généreuse. Libre, elle laisse place à l'imprévisible.

Nous aimons cette phrase de Sola Moralès : "Il ne s'agit pas seulement de résoudre des problèmes mais d'y apporter un peu de clarté et d'émotions".

Nos rêves et espoirs ? AMOUR, GLOIRE et BEAUTE !

Cet article est paru en première publication dans CyberArchi le 8 avril 2010.

Réagir à l'article





Portrait |Poy Gum Lee, des gratte-pagodes de New York à Shanghai

Tuiles vernissées sur gratte-ciel Art déco… un bien étrange syncrétisme visible, entre autres, à Shanghai. Mais quelle ville n’a pas eu la tentation d’adopter la modernité et de la...[Lire la suite]

Portrait |Bruno Rollet, des nouvelles du front ?

Les conditions difficiles d’exercice du métier d’architecte ou encore la réduction des prérogatives d’une profession amènent de nouvelles pratiques. Dans ce contexte, l’angle d’attaque social...[Lire la suite]


Portrait |Avec Michel Rémon, faire le mur !

Faire, agir, contempler… quelques mots d'ordre pour Michel Rémon. Toutefois l'architecture n'est pas le centre du tout. L'usager, l'habitant, le patient, le lecteur, le sportif… tous ces individus qui peuplent chaque construction...[Lire la suite]

Portrait |Pour ne plus avoir d'a priori, schneider+schumacher

L'architecture allemande est particulièrement méconnue depuis «l'autre côté du Rhin». Elle se résume bien souvent à l'austère image d'une rigueur ascétique, à un art...[Lire la suite]

Portrait |Bruno Rollet, des nouvelles du front ?

Les conditions difficiles d’exercice du métier d’architecte ou encore la réduction des prérogatives d’une profession amènent de nouvelles pratiques. Dans ce contexte, l’angle d’attaque social...[Lire la suite]

Portrait |La maquette sans Chichi ? Impensable!

Chichi. Antonio Chichi. Prononcez Kiki. Italien. Plus exactement Romain. Né dans le quartier de San Lorenzo, de parents pauvres. Rien ne le prédestinait à la célébrité si ce n'est son talent. Son oeuvre est...[Lire la suite]