tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Enquête | HMONP : petit lexique à l'usage du profane (21-12-2010)

HMONP, ADE, MSP, VAE... La dernière réforme des études d’architecture n’a pas seulement transformé la formation des architectes. Elle a aussi révolutionné leur horizon sémantique, produisant pléthore d’abréviations impossibles à déchiffrer pour qui n’est pas du sérail. Et encore. Bref passage en revue des meilleures d’entre elles et des moins mûres.

Vie étudiante | France

LMD

La fameuse ! A l’origine du galimatias de sigles et d’abréviations, la dernière réforme des études d’architecture fut appliquée en juin 2005. Do Ré Mi, celle qui donne le ton s’appelle LiMaDO, LMD pour les intimes, 'Licence-Maîtrise-Doctorat' pour les autres. Pour les plus matheux, il y a aussi l’appellation '3-5-8'. En clair, la course au diplôme d’architecte suit désormais les rails des parcours universitaires européens. Première étape : les trois ans de Licence ; deuxième étape : cinq ans pour obtenir le Master ; pour les coureurs de fond, c’est huit ans jusqu’au Doctorat.

ADE 

Il était une fois un architecte, le DPLG, qui, sitôt le diplôme en poche, pouvait monter son agence. Quand l’harmonisation au contexte européen fut venue, l’ADE (architecte diplômé d’Etat) remplaça le titre. Enfin, pas tout à fait. Doté du grade de master, l’ADE peut, s’il est chanceux, très doué ou doté d’un beau carnet d’adresses, travailler chez Nouvel, Koolhaas ou Piano mais il ne peut plus monter sa propre structure. Pour cela, il doit valider une Habilitation à exercer la Maîtrise d’Oeuvre en son Nom Propre (HMONP). Fin... euh, clap d’envoi.

HMONP

L’Habilitation à exercer la Maîtrise d’Oeuvre en son Nom Propre est obtenue au terme d’une formation comprenant des cours théoriques dispensés dans une école d’architecture et une mise en situation professionnelle, conduite dans une agence d’architecture. En principe, elle s’apparente à la licence d’exercice des pays anglo-saxons. Mais à la France l’exception. Et les bérets. Couvre-chef couronnant le chapeau, l’HMONP est le diplôme post-diplôme incontournable pour tout ADE qui souhaite un jour signer ses propres projets. Bref, l’architecte diplômé est désormais comme un médecin qui ne délivre pas d’ordonnance. Spécifique, l’HMONP prénomme : l’ADE en cours d’HMONP est devenu l’HMO. Amputation sans doute prescrite sans ordonnance car ce qui compte dans HMONP... c’est bien le NP (Nom Propre), non ?

MSP 

Mise en Situation Professionnelle, dans le cadre d’une HMONP... et d’une agence d’architecture. L’HMO est un salarié. Mais il n’est pas toujours rémunéré comme un salarié car il n’a pas les mêmes compétences ou la même expérience que ses aînés. Mais il n’est pas stagiaire puisqu’il est HMO. Mais son patron est aussi son tuteur. Et son patron n’est pas toujours disponible pour répondre à ses questions puisque l’HMO doit travailler. Et il gratte, il gratte, l’HMO. Mais il n’est pas là pour gratter, il est là pour apprendre. Et il n’a que six mois pour apprendre les rouages d’une agence. Mais... il n’est pas sorti de l’auberge, l’HMO, à moins de franchir le pas de l’HMONP.

VAE 

Validation des Acquis de l’Expérience. Vaut pour l’ADE souhaitant travailler pour d’autres sans attendre comme pour l’ADE désirant attendre avant de travailler pour soi. L’ADE travaille donc deux ou trois ans (selon les écoles), procède à la validation de ses acquis et obtient ainsi son HMONP. Il est enfin maître d’oeuvre. Parce qu’auparavant il n’était que collaborateur d’architecte. Pardon, il n’était qu’architecte. Enfin, diplômé d’Etat... faute de l’être Par Le Gouvernement.

PFE 

Projet de Fin d’Etudes. A remplacé le TPFE, Travail Personnel de Fin d’Etudes, qui conditionnait l’accès au DPLG, un diplôme que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Le TPFE c’était long, c’était l’atelier, les charrettes et surtout les discussions sans fin dans des locaux enfumés. Bref, c’était l’occasion de refaire le monde et de devenir architecte en validant son utopie. Le PFE, c’est l’atelier parfois, les charrettes sûrement, désormais les locaux qui sentent bon la loi Evin et surtout les discussions cadrées pour valider dans les temps, c’est-à-dire six mois. Le PFE, c’est peut-être un projet qui tient mieux la route mais quid des fondations ? Sont-elles aussi profondes que celles de feu TPFE ?

ENSA 

Ecole Nationale Supérieure d’Architecture. En France, il y a les ENSA et l’ESA (Ecole Spéciale d’Architecture) : toutes délivrent le grade de master et toutes valident une HMONP. Mais à chaque école ses recettes. Aux unes des PFE aux pers valant celles d’Artefactory, aux autres les PFE aux mémoires annonciateurs de doctorats. Aux unes les cours HMO bricolés, aux autres des experts en leurs domaines. Aux unes les grilles d’évaluation de mise en situation professionnelle sans fin, à valider point par point, aux autres de simples fiches de référence. Aux unes de suivre avec vigilance leurs étudiants, aux autres le silence radio. Bref, il y a autant d’HMONP qu’il y a d’écoles.

DPLG

Se dit d’un architecte Diplômé Par Le Gouvernement. Espèce en voie de disparition, employant les nouveaux ADE ou HMO.

DAPA 

Direction de l’Architecture et du Patrimoine, instance publique ayant mis en oeuvre la réforme. Espèce disparue, remplacée en janvier 2010 par la Direction générale des patrimoines.

Et l’architecture dans tout ça ?

Emmanuelle Borne

Réagir à l'article


tos2016

elzinc novembre
elzinc

Entretien |J.-C. Quinton : 'culture de projet' et 'forme inattendue' font architecture

Enseignant à l’ESA Paris et à l’ENSA Versailles, l’architecte Jean-Christophe Quinton fait varier thèmes de travail, sites et programmes selon les ateliers de projet. Bien. Depuis plus de dix ans qu’il...[Lire la suite]


elzinc novembre

Interview |Erasmus Mundus, une «expérience ++» pour Héloïse Le Carrer

Héloïse Le Carrer, étudiante à l'ENSA Bretagne, a vu la Chine. Plusieurs fois même. Entre autres, le programme d'échange Erasmus Mundus lui permit de passer une année à l'université de...[Lire la suite]

elzinc

Chronique |Réhabilitation d'habitats troglodytiques en hôtels de prestige

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris Val-de-Seine. Son projet Magenta consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et...[Lire la suite]

elzinc

Interview |Ingénieur puis architecte : «Si c'était à refaire, je le referais»

Faisant partie de la première promotion d’élèves de l’INSA engagés dans le double cursus 'ingénieur puis architecte', Renaud Delaby a intégré la filière architecture de...[Lire la suite]

elzinc

Interview |Erasmus Mundus, une «expérience ++» pour Héloïse Le Carrer

Héloïse Le Carrer, étudiante à l'ENSA Bretagne, a vu la Chine. Plusieurs fois même. Entre autres, le programme d'échange Erasmus Mundus lui permit de passer une année à l'université de...[Lire la suite]