Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Diplôme | Brasserie / Programmes culturels [jeux d’échelles] (01/2010)

«Cette réexploitation du ‘passé’ dispose, je l’estime, d’une richesse programmatique par la multitude de fonctions réunies au sein d’un ensemble, cherchant à approcher dans certains cas historiques une certaine utopie de vie par instauration d’une communauté relative», assure Guillaume Wittmann auteur de ce diplôme portant sur la conception d’un espace culturel et d’une brasserie à Semur-en-Auxois, en Côte-d’Or.

ENSA Strasbourg | Culture

Avant toute esquisse de problématique, je tiendrais à développer le mode de pensée qui aura mené à la rédaction même de celle-ci. J’estime que deux sens de réflexion se doivent d’être pris en compte dans un tel choix décisif.

Une problématique nous est demandée, correspondant (par réduction), à un sujet, un programme. Celui-ci devra s’inscrire sur un site concret et réel. C’est pour mener à bien cette première approche que j’aurais orienté ma réflexion et la mise au clair des volontés multiples par un «jonglage» entre site et programme.

La recherche première aura ainsi portée sur l’option d’un contexte «connu», et seulement par la suite du programme que ce dernier sera potentiellement en mesure d’accueillir.

J’ai préféré attacher crédit à ce mode opératoire car peut-être pouvons nous estimer légitime la prise en compte de ce type d’attaches contextuelles comme vecteur de projet; ce au même titre qu’une attache programmatique ?

Par ailleurs, j’entendrais par site «connu», un lieu préalablement parcouru et visité, dont l’attachement sur le moment et la connaissance des enjeux sauront justifier le choix même de celui-ci comme contexte du projet futur. En considérant l’étudiant architecte comme un «minimum» voyageur, on saura associer à chaque  périple effectué une attention particulière attachée à un contexte, un lieu, une typologie…autant d’images mémorisées susceptibles de justifier ou d’orienter un projet. D’autre part, la volonté de travailler sur certains critères contextuels abstraits (topographiquement  et géographiquement parlant) pourra expliquer par la suite le choix du site quant-à lui concret.

C’est donc sur ce point que la recherche contextuelle, parmi les nombreux acquis personnels, s’assimilera aux critères d’une recherche programmatique.

Les quelques voyages effectués me serviront de ce fait de «référence subjective» dans cette prise de décision. Deux approches temporelles auront «forgé» mon regard nécessaire à ce choix; une première antérieure aux études en architecture, avec un point de vue peut-être naïf, mais auquel je tiendrais à attacher un certain crédit, puis un regard plus averti ou attentif durant ces études. Ce sont ces images et références qui constitueront mes critères et volontés contextuelles.

05-Ville-basse-ville-haute.jpgComme souvent constaté dans de nombreuses villes, et plus récemment à Porto ou Lisbonne, l’implantation de celles-ci sur un site accidenté et vallonné apportaient à la «fabrication» de la ville une certaine richesse ; que cela agisse sur les formes et typologies mêmes, ou par résultante sur notre perception de cette complexité. Je ne saurais attribuer exhaustivement les qualités relatives à ces caractères typologiques mais c’est donc sur un contexte de relief affirmé que j’orienterais le travail de projection ultérieur.

Ce travail de projet s’esquisserait avec pour «théâtre» la ville de Semur-en-Auxois, en Côte-d’Or, à la base édifiée et fortifiée sur un plateau granitique, puis développée autour de ce relief.

Entre dans ce choix la notion de «jonglage» abordée précédemment ; l’échelle et les enjeux urbains relatifs à Semur entrant en corrélation avec les premières intentions programmatiques.

L’artisanat au sein même de cette ville aura longtemps été présent avant délocalisation et expansion des infrastructures en périphérie ; ce malgré l’attraction touristique relative de la commune et un certain attachement «patrimonial». Je chercherais de ce fait à (ré-)introduire au sein de la ville un programme que celle-ci aurait pu accueillir préalablement dans une typologie similaire ; approche qualifiable de «réinterprétation contemporaine».

09-Vue-d-ensemble.jpgCette réexploitation du «passé» dispose [je l’estime] d’une richesse programmatique par la multitude de fonctions réunies au sein d’un ensemble, cherchant à approcher dans certains cas historiques une certaine utopie de vie par instauration d’une communauté relative. Ce n’est pas cette recherche idéaliste que je chercherais à mettre en place mais plutôt son potentiel programmatique pouvant «interférer» avec la ville.

Aucune idée préçise n’a encore été figée concernant la fonction même du projet, mais une première esquisse aborde la réalisation d’une brasserie ; artisanat déjà présent à échelle réduite au sein de la ville et amené à être étendu, voire déplacé en périphérie. Le projet apporterait ainsi une réponse moins systématique quant-au développement logique et fataliste des infrastructures telles.

Par projection sur le fonctionnement relatif nécessaire à la production, le travail sur site accidenté que présente Semur permettrait d’introduire à ce schéma une logique gravitaire (du moins verticale) ; en réponse ou en relation aux flux urbains publics contenus par la ville.

Répondant à une logique instinctive et sensible, cette première esquisse ne s’avère encore pas fondée,  et nécessitera pour confirmation une étude plus aboutie quant-à l’organigramme de ce type de programme.

Guillaume Wittmann

Réagir à ce projet

Réactions

15-12-2013

Projet maitrisé, il fait preuve d'une grande sensibilité, et valorise un site fortifié avec simplicité,justesse et précision.

14-12-2013

Très bel exemple d'architecture contemporaine audacieuse et sensible. La complémentarité des usages suggérés laisse rêveur quand à l'éventuel impact du bâtiment sur cette petite ville. Un projet en accord avec les exigences de la ville d'aujourd'hui. Grande justesse autant dans le choix des échelles et de la formalisation du programme. Même si tout (le silo notamment) ne me semble pas encore calé.

10-12-2013

Un grand bravo pour ce projet réussi. Il possède une esthétique élégante et de qualité. Le commencement à rebours, avec la forme avant la fonction est judicieuse et apporte une bouffée d'air frais.

08-12-2013

Trés intéressant dans la forme comme dans le fond. Belle vision de l'architecture liée à celle du voyage ... Chapeau pour ce projet !

07-12-2013

Une ville médiévale qui se meurt faute de consensus politique et se recroqueville dans ses rues pavées méritait cette audace. Il fallait affronter le relief et le patrimoine, cette prouesse n'est sans doute pas encore recevable auprès d'élus coincés dans leurs égos. Mais les architectes doivent aussi témoigner. Bravo.

06-12-2013

Excellent projet - j’entraperçois les prémisses d'un futur grand.
Bonne explicitation - passionnant