Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil Etudiant

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Concours | La Sardine à bon port (06/2013)

Troisième prix ex aequo de l’édition 2013 du concours Construire Acier, ‘La Sardine’ répond à la thématique  ‘urbanité suspendue – construire la ville sur la ville’ en s’implantant à Marseille. Pour la capitale de la culture en 2013, les auteurs de ce projet ont imaginé reconvertir un ancien hangar s’avançant sur la mer en haut lieu d’exposition.

ENSA Marseille | Culture

Tel le vicomte de Barras en 1779, nous apercevons enfin les côtes de la cité phocéenne. Hommage au mythe marseillais, le port autonome accueille la Sardine sur le site du J-1. Ancien hangar, aujourd’hui reconverti en salle d’exposition dans le cadre de ‘Marseille Provence 2013 - Capitale de la Culture’.

Ville effervescente, riche de sa diversité, elle est le théâtre du possible.

Le J-1 occupe une position stratégique au cœur du grand paysage marseillais. Il est un repère, depuis la mer mais aussi depuis les terres. Sur le territoire d’Euro-méditerranée, il nous offre la possibilité de combiner un travail sur l’existant et la création de nouvelles structures, à l’image d’une ville qui évolue.

02-C.Durand-Rival-M.Bourel-E.Chesne-S.Forget-.jpgLong de 250 mètres, s’avançant sur la mer, cet ancien hangar se compose d’une structure mixte faite de poteaux en béton et d’une ossature métallique supportant la toiture. Afin de lui donner une échelle urbaine, nous avons créé deux rues transversales qui sectionnent le volume en trois parties distinctes. Nous proposons par ailleurs une percée centrale, large avenue intérieure ouverte sur la mer.

«La transparence veut dire que l’on utilise un matériau qui s’appelle le verre et que ce matériau  est un des seuls programmable par la lumière. C’est à dire que si j’éclaire devant lui, cela fait un reflet, si j’éclaire derrière lui, il va disparaître. C’est un moyen pour capter les instants, les lumières du jour et des saisons» disait Jean Nouvel à propos de la Fondation Cartier.

Utiliser le verre comme élément révélateur de la structure et de l’environnement nous permet d’habiller le J-1 avec simplicité, tout en créant une diversité d’ambiances. Enveloppé dans son écrin légèrement opaque, il est protégé de la lumière et des reflets du soleil.

L’ancien J-1 nouvellement réhabilité viendra accueillir la partie publique du programme (Salle d’exposition, bureaux et restaurants). Il sera coiffé d’une structure acier soutenant les logements. Presque en lévitation, cette légère barre franchi l’existant, et permet de conserver les pentes du toit du J-1.

03-C.Durand-Rival-M.Bourel-E.Chesne-S.Forget-.jpgPerché en haut de vingt cinq mètres, les logements s’affranchissent du sol et surplombent Marseille et son port, profitant ainsi d’un panorama sur trois cent soixante degrés.

Marseille ville-port. En nous attachant au J-1 nous faisons le choix d’affirmer cette identité. La réhabilitation nous permet de donner une seconde vie au bâtiment, de lui rendre un usage et de conserver cet espace emblématique de la cité, aujourd’hui en péril.

Ici, Marseille bouillonne à nouveau, d’une mixité à la fois culturelle et d’usages.

La Sardine est finalement arrivée à bon port, sa peau écaillée scintille au dessus du J-1.

Charlotte Durand-Rival
Mickle Bourel
Emmanuel Chesne
Simon Forget

Réagir à ce projet

Réactions

11-10-2013

Le j1 est sûrement par sa position le plus beau bâtiment du port. Le choix est donc judicieux mais le projet inapproprié . Au delà de détruire il masque et oubli totalement l'existant, sans réussir à transformer le lieu. C'est dommage l'énergie y est mais pas l'architecture.

Compte-rendu |Devenir architecte-citoyen grâce au réemploi des matériaux de construction

Ouvrant un cycle de conférences dédié au réemploi de matériaux de construction, dont la première partie était organisée par l’association Bellastock le 29 février dernier à...[Lire la suite]


Actualité |'Paesaggi straordinari' : un master hors du commun ?

'Paesaggi straordinari'. Paysages extraordinaires. L’intitulé a de quoi faire rêver, d’autant plus qu’il s’agit de celui d’un nouveau master créé à l’initiative de la NABA - Nuova...[Lire la suite]

Enquête |HMONP : De la MSP à la VAE ?

Focalisant une partie des débats entre 2003 et 2006, la durée de Mise en Situation Professionnelle (MSP) dans le cadre d’une HMNOP initiale est fixée à six mois minimum. Une période suffisante à la fois...[Lire la suite]

Projet |La Thelema, un projet participatif de A à Z

Chargé par l’association VillArt* de restaurer une ancienne maison en résidence d’artistes près du centre de Boulogne-sur-mer, Simon Himpens a fait d’une pierre deux coups : le projet sera également...[Lire la suite]

Chronique |Réhabilitation d'habitats troglodytiques en hôtels de prestige

Othman Mikou est étudiant en 3e année à l'ENSA Paris Val-de-Seine. Son projet Magenta consiste en un périple au travers de 19 pays en 10 mois afin d'étudier architectures symboliques, vernaculaires et...[Lire la suite]